Ma nouvelle vie avec un chiot

Tu l’as peut-être vu sur mes réseaux sociaux, il y a maintenant 3 semaines, Coeur et moi avons adopté un chiot ! C'est une magnifique aventure, de se préparer à accueillir une nouvelle boule de poils dans notre petite famille.


Toutes les photos que tu verras dans cet article sont de vraies photos de Poppy (et de Nova). Je m'excuse si la qualité n'est pas optimale.

Après plusieurs semaines de recherche, nous sommes tombés sur une annonce sur LeBonCoin. Et là, c’est le coup de cœur !

Nous avons trouvé notre petite Poppy, une femelle Berger Belge Malinois, née le 21/09 (le jour de ma fête, si c’est pas un signe ça !). Elle se trouvait dans un élevage familial, dans le Tarn, à environ 4 heures de route de chez nous.


Je t’épargne les aventures que nous avons eues sur la route, entre déviations et pneu crevé sur l'autoroute…


Aujourd’hui, je vais donc te raconter mon épopée canine. Comment on a choisi la race de notre futur chiot, ce que ça a changé dans notre vie, combien il nous en a coûté...



Choisir son futur compagnon


La première fois que Coeur a eu Poppy dans les bras.

De longues réflexions

Je vais commencer par le basique : le choix de la race du chiot. Et oui, quand on est prêt à accueillir un compagnon à quatre pattes, on parle éducation, soins, jouets… Et on en oublie parfois la race.

Au-delà de l’apparence (qui compte quand même, hein), c’est la génétique du chiot qui est en jeu. Ton golden retriever aura forcément moins de chances de te creuser des trous dans le potager qu’un teckel par exemple. C’est tout bête mais c’est un critère à prendre en compte.


Certaines personnes ne seront pas attirés par une race en particulier, voire même par un pur race tout court. Pour ces futurs maîtres, il est plus simple de se rendre simplement dans un refuge, chez un particulier, ou à la SPA.


Ceux qui sont attirés par une race précise ou un chien pur race, iront plus facilement dans un élevage spécialisé. Ça a été le cas pour nous.


Nous nous étions mis d’accord pour une race de chien réputée obéissante et qui a des facilités pour l’apprentissage.

Je n’avais jamais eu de chien, il était donc très important pour moi que je puisse construire une relation stable et fidèle avec mon chien. Sans passer par la case hurlements et domination forcée, si possible !


Nous avons hésité un moment entre un malinois et un berger australien, mais c’est le malinois qui a été retenu. Nous avons toujours eu un grand intérêt, presque une fascination, pour les chiens qui apprennent beaucoup de choses, qui font confiance à leur maître au point de leur obéir au doigt et à l’oeil ! Je trouve ça impressionnant !



Bien sûr, la question du gabarit de la bête à été posée. Nous vivons dans un appartement de 140 mètres carrés, mais il était établi que notre chien ne monterait pas à l’étage. Je pensais sincèrement qu’il y avait largement assez de place, mais cette petite voix inquiète revenait sans cesse pour me mettre le doute (la vilaine) !


Nous en avons parlé avec notre vétérinaire, qui s’occupe déjà de notre chatte Nova. Il nous a tout de suite rassuré : il y a bien assez de place chez nous ! Un chien (surtout les races de bergers) a besoin d’aller courir dehors, il n’a pas besoin d’un palace comme maison. Il fait bien la distinction entre l’exercice, qui se fait à l’extérieur, et le repos ou l’apprentissage, qui prend place dans la maison, bien au chaud.


Il s’agit donc bien plus de s’engager à le sortir souvent (et le faire vraiment), plutôt que d’attendre de déménager ! Ton chien ne sera pas malheureux dans ton appartement fermé, tant que tu le sors plusieurs fois par jour.


Fais tout de même attention à ne pas prendre un mastiff si tu as un studio de 25 mètres carrés… N’abusons pas des bonnes choses.



Elle aime bien faire la maline devant des animaux bien plus gros qu'elle !

Trouver le bon moment

Accueillir ton futur chien est une décision très importante !

Nous attendions ce moment depuis plus d’un an. C’est long, bien sûr, et on pense tous les jours au moment où on pourra enfin câliner cette boule d’amour.


Mais il valait mieux attendre un peu. Déjà, l’année dernière, nous étions dans un appartement de 40 mètres carrés à peine et envisagions de déménager rapidement. Nova était déjà avec nous, pépère dans son petit territoire.


En août 2019, notre déménagement a lieu, pour notre appartement actuel. Bien plus grand et placé juste à côté d’espaces verts près du gave.

Et encore nous avons décidé d’attendre… Pour que Nova se sente chez elle, pour que nous prenions bien nos marques aussi.


Et un dernier critère important : notre saison de travail se finit en novembre et nous sommes en vacances pour plus de 3 mois ! Nous avons donc tout notre temps pour assurer l’éducation de Poppy et pour qu’elle ne se sente pas seule.

Bien sûr, elle demande tout mon temps et ma patience depuis qu’elle est arrivée. Je ne regretterai jamais d’avoir attendu de ne plus travailler pour l’accueillir. Je suis consciente que c’est une grande chance !




Un remaniement complet du budget

Bien sûr, un chien c’est de l’amour à gogo. Mais il faut être lucide, ça coûte de l’argent.

Nous avons décidé d’adopter Poppy aussi parce que nos finances le permettaient.

C’est un investissement que tout le monde ne voudra pas faire. On peut très bien rêver d’avoir un chien, pouvoir l’accueillir, mais ne pas le faire parce qu’on préfère se payer un restaurant toutes les semaines. C’est un choix de vie qui n’a pas à être jugé.



Elle dort parfois dans des positions particulières...

En gros...

Si tu veux être aiguillé plus précisément, je peux te faire un détail de nos dépenses concernant Poppy jusque là :

  • Achat (LOF, donc pur race et arbre généalogique renseigné) : 650€

  • Déplacement (autoroute, essence) : 70€

  • Vermifuge : environ 10€

  • Vaccin (pas encore fait) : 60€

  • Croquettes : environ 40€ par mois

  • Lit : 40€

  • Gamelle : 5€

  • Jouets (elle en a beaucoup haha) : 40€

  • Collier et laisse : 15€

Voilà, tu as déjà un bon récap de la facture. Evidemment, ce budget est adaptable.


Manger

Par exemple, concernant son alimentation, nous avons choisi des croquettes avec le plus possible d’ingrédients naturels et aucunes céréales. Il a été étudié que les chiens sont peu tolérants au gluten, on a donc préféré se mettre d’accord sur des croquettes qui ne contiennent pas d’autre céréale que du riz. Pour nous, les céréales dans les friandises sont acceptées, mais pas plus.


Pour l’instant nous sommes avec la marque BritCare et nous en sommes assez satisfaits. Mais (et parce qu’il y a toujours un “mais) entre temps, nous sommes tombés sur une marque française qui n’utilise que des ingrédients naturels ! De la vraie viande et de vrais légumes, on ne demandait pas mieux ! Il s’agit de la marque Authentiq’, que nous avons trouvé chez Gamm’ Vert, mais vous pouvez aussi la trouver sur internet.


Dans l’élevage où elle est né, son alimentation n’était pas vraiment ce que nous voulions lui donner. Disons que c’est assez flou… Je recevais des mails de promotion de l’éleveuse pour la marque Royal Canin.

J’ai donc supposé qu’elle était affiliée avec cette marque.

Quand nous sommes venus la chercher, l’éleveuse nous a parlé de Pro Plan mais lui donnait une sous-marque… Apparemment (et je ne mettrait jamais assez de guillemets là-dessus) “elles ont exactement la même composition, mais c’est une marque italienne moins chère”...


Breaking News : pour moi c’est du mytho. Si on veut donner du Pro Plan à ses chiots, on achète du Pro Plan. Point. Si c’est une sous-marque, c’est que la composition n’est pas la même. Et d’où sortait ce mail promotionnel pour Royal Canin ?


Bref, que des questions sans réponses. Nous avions déjà notre paquet de croquettes BritCare et avons entamé la transition avec le paquet que l’éleveuse nous a offert.

Tout s’est bien passé, aucune réaction de Poppy. Elle mange maintenant uniquement les BritCare et avec appétit.


Jouer

Pour en revenir à notre budget, il aurait pu être réduit à cause d’une petite erreur de notre part. Nous lui avons acheté quelques jouets en avance, mais quand elle est arrivé à la maison… Les jouets étaient trop grands pour sa petite gueule ! Elle n’arrivait pas à jouer avec haha.

Tant pis, nous avons trouvé d’autres jouets plus adaptés. Elle utilisera les premiers quand elle aura grandi. Elle joue aussi beaucoup avec des jouets de Nova qu’elle n’utilise plus.


Le reste...

Aussi, nous lui avons acheté une seule gamelle. La maman de mon chéri fait de la poterie et nous avait fait un joli bol il y a quelques mois. J’avais toujours peur de l’utiliser, elle m’avait dit que l’humidité risquerait de l’abîmer. Qu’à cela ne tienne ! Je l’ai ressorti et il nous sert de gamelle pour les croquettes.

Pour l’instant il est bien assez grand, mais une vraie gamelle est en préparation pour quand elle aura grandi.


Enfin, concernant le matériel pour sortir, nous avons choisi de lui prendre un collier pour l’instant. Ça lui apprend à ne pas tirer sur la laisse. Une fois qu’elle aura presque sa taille adulte, on la passera au harnais.




Une nouvelle vie commence !


Petits sauts de cabris !

Tout à changé ! Un chiot, c’est une petite tempête de jeu et d’amour. Poppy demande une surveillance presque constante et beaucoup d’attention.

Sortir 3 ou 4 fois par jour ne lui suffit pas, elle adore pourchasser Nova (qui le lui rend bien) ou réclamer notre attention.


C’est dans ces moments qu’on prend le temps de se poser avec elle pour lui apprendre des choses. Elle comprend déjà “assis”, “ici” et “non”. Elle ne les applique pas toujours, mais elle les comprend (la coquine)


Elle a aussi appris à s’asseoir quand on lui sert sa gamelle. Elle ne va pas manger tant que nous ne lui avons pas dit “vas-y”. C’est un apprentissage un peu compliqué au début, elle se jetait littéralement sur la gamelle et n’écoutait personne !

Mais nous l’avons tenu assise et elle a appris à être patiente. Elle a compris que la gamelle ne s’envolerait pas toute seule !

En 4 jours nous sommes passés de la tenir en position assise, à simplement poser la main sur elle sans forcer.


Elle a déjà de très bonnes relations avec les autres animaux de la famille. Nova joue avec elle tous les jours et Izia (la chienne des parents de mon chéri) s’est rapidement habituée à elle aussi.


Le plus difficile pour l’instant est l’apprentissage de la propreté.

A l’élevage, elle vivait dehors, dans un enclos avec ses frères et sœurs. Elle avait donc pris l’habitude de faire ses besoins n’importe où. Et cette habitude a la vie dure !

Mais bon, nous sommes patients… Elle a à peine plus de 2 mois.


Une chose un peu embêtante est qu’elle adore mordiller pour jouer. Elle ne nous fait pas encore trop mal, mais elle commence à avoir les dents pointues et la mâchoire un peu plus puissante ! Nous essayons de lui faire perdre cette habitude, en lui donnant un jouet à mordiller plutôt que notre main.



Poppy et Nova, dès le 2ème jour de Poppy chez nous.

Nous essayons aussi de lui apprendre à marcher contre nous. Sa laisse est courte, ce qui aide déjà beaucoup à ce qu’elle apprenne à rester près de nous.

Pour l’instant, les efforts portent leurs fruits ! Elle reste près de nous même si on la détache et revient dès qu’on l’appelle.


Elle a déjà croisé d’autres chiens en balade. Généralement elle essaye de s’approcher pour jouer, mais elle voit vite que l’autre chien est bien plus gros et aboie plus fort ! Alors elle court se réfugier dans nos pieds haha.


Pour son éducation en général, nous avons opté pour un livre assez complet. Nous avons choisi L’école des Chiots, d’Agnès Matthys. Je ne l’ai pas encore terminé, mais je le trouve précis et complet.

On y trouve des conseils sur la race à choisir selon nos envies, comment gérer les relations avec les enfants, lui apprendre à être seul… Il y aussi un guide complet sur le clicker-training, cette méthode qui récompense le chien avec un “clic”, plutôt que de lui donner à manger !


Nous pensons aussi participer à l’association canine de notre ville. Elle propose des cours individuels et collectifs, selon l’âge du chien.

Je trouve que c’est un excellent moyen de sociabiliser Poppy et de lui apprendre à jouer sans faire mal. En plus, j’adorerai que Poppy se fasse des copains et qu’on fasse des balades avec les autres maîtres qui participent !





Adopter un chiot demande beaucoup de temps et d’affection. L’éducation est un travail de longue haleine, on spamme littéralement des ordres pour que ça lui rentre dans la tête.

Poppy a son petit caractère mais elle demande simplement de l’amour et beaucoup de jeu.

Au moins, mon petit foyer est toujours animé !

Et toi, est-ce que as des animaux ? Comment s’est passé leur rencontre ? :)

Qui suis-je ?

Salut, moi c'est Déborah !

Tu peux m'appeler Deb ;)

J'ai créé ce blog en novembre 2019, pour partager mes expériences et mon train de vie.

En lisant ma page à propos, tu verras que je suis passionnée de petite enfance. Tu trouveras donc sur ce blog quelques articles liés à l'éducation, au développement de l'enfant.

Tu pourras aussi lire sur les difficultés de la parentalité et ce qu'on appelle la matrescence. Si tu ne sais pas de quoi il s'agit, je ne peux que te conseiller ce merveilleux podcast, animé par Clémentine Sarlat, qui m'a énormément fait réfléchir sur ma place de femme et de future maman.

La Matrescence.jpg

En dehors du monde de la parentalité, tu trouveras des sujets plus légers. Organisation, développement personnel et expériences de vie font partie de ce blog, tout comme ils font partie de ma vie.

A travers ce blog, je partage la simplicité, l'authenticité. La vie d'une jeune femme, avec ses passions et ses difficultés.

Je suis là pour te faciliter la vie, pour te redonner un peu de motivation quand tu te fatigues.

Une petite fleur qui pousse sous la pluie :)

Le blog

Comment je fonctionne ?

Un nouvel article est posté tous les dimanches soirs.

Je partage mes petites joies avec toi, sur les réseaux sociaux.

En t'abonnant à ma liste privée, tu recevras par mail des bonus et ton code d'accès à l'Atelier.

Si tu as des suggestions à faire ou tout autre demande, tu peux me contacter sur mon mail :

blog@lafolleviededeb.com

Ici, on est entre copines. Donc même si tu as une question personnelle, que tu t'es posée en lisant un article, tu peux m'envoyer un mail :)

Mon Instagram

Rejoins-moi sur Instagram en cliquant ici :

  • Instagram

Mon Facebook

Rejoins-moi sur Facebook en cliquant ici :

  • Facebook

Fais moi savoir ce que tu penses

Ici tu peux m'envoyer un mail pour tout autre demande

Ton mail ne sera pas publié en commentaire

© 2019 by La Folle Vie de Deb. Proudly created with Wix.com