Baby Food : choisir la diversification de bébé

Ça y est, ton petit bout va bientôt avoir 6 mois ! D’ici quelques semaines, il découvrira l’alimentation diversifiée. C’est à dire qu’il va falloir passer au stade supérieur et lui proposer des aliments en plus de son lait habituel.



Meilleur souvenir culinaire de mon enfance : le bol de céréales au goûter !

C’est le début d’une nouvelle aventure ! C’est encore un monde nouveau pour ton bébé, même s’il s’est déjà habitué à mâchouiller tous ses jouets (d’ailleurs il peut sûrement les différencier rien qu’en les mettant à la bouche).

Si ton bébé montre sa curiosité pendant tes repas, qu’il commence à piquer tes aliments dans ton assiette… Il est temps !


Pour un bébé, la question de l’alimentation ne se pose pas toujours.

Pourtant, en tant qu’adultes, nous choisissons bien comment nous voulons nous nourrir. Vegan, végétarien, régime paléo, éviction des produits laitiers… Il existe beaucoup de modes de vie alimentaires, que l’on adapte en fonction de notre santé et de nos convictions.

Mais pour ce qui est de bébé, quand on pense “manger”, on pense… Petit pot !


Bien sûr, tout dépendra de l’éducation que tu veux donner à ton enfant et de tes disponibilités. Si tu travailles tous les jours de 8h à 20h, il va être compliqué de faire uniquement des préparations maisons.


Généralement, on pense à 2 types de diversifications pour bébé : la diversification classique (purées et compotes lisses) et la DME.

Ne t’en fais pas si tu as l’impression que je parle chinois, je vais tout t’expliquer ! Les avantages et inconvénients des deux méthodes, comment tu vas pouvoir les organiser...


D’ailleurs, peu importe le choix que tu feras pour ton petit bout, tu rencontreras le même problème que tous les jeunes parents : le manque d’inspiration. Si trouver des idées de menus pour toi et ton/ta chéri(e) est déjà compliqué, tu dois forcément redouter un peu le moment de trouver encore d’autres recettes pour bébé !


C'est dans l'Atelier : un ebook de recettes pour bébé, dans lequel tu trouveras une partie dédiée à chaque méthode de diversification. Tu y trouveras aussi des templates de menus à remplir, pour que tu puisses anticiper ta semaine !

Inscris-toi par mail pour recevoir tes codes d'accès.


D’ailleurs, tu peux t’en inspirer même si tu n’as pas d’enfant, tout curieux est le bienvenu !

Pour pouvoir télécharger gratuitement ton ebook, il te suffit de me laisser ton adresse mail juste à ta droite, un peu plus bas (dans l'encadré "Reçois ton ebook de recettes pour bébé").



Les purées et compotes

Pour commencer, je te parle de quelque chose que tu devrais (a priori) connaître. Purées, compotes et autres moulinés, d’abord extrêmement lisses, puis pulsés et enfin en morceaux.

C’est la méthode la plus démocratisée en France, les crèches qui utilisent un autre fonctionnement sont rares.


Le yaourt est un vrai outil diplomatique : il évite les crises avant l'heure du coucher !

Une simplicité à toute épreuve

Tout d’abord on peut rappeler que cette méthode est très simple.

Quoi de plus facile qu’une purée lisse ? On cuit, on mixe, à table !

D’autant plus que maintenant, la plupart des petits pots qu’on donne sont achetés en grande surface, donc seulement à réchauffer. Et on ajoute un point bonus pour l’absence de vaisselle !


Concernant la composition, les fabricants ont bien sûr des règles d’hygiène et de santé à respecter (depuis 1976 seulement, je trouve ça fou !). Je te donne les 3 règles principales de la fabrication des petits pots :

  • Une grande restriction des additifs chimiques

  • L’application des normes de l’agriculture biologique concernant les pesticides, nitrates et métaux

  • L’interdiction d’ajouter des conservateurs, colorants et édulcorants


Du coup, tu te demandes peut-être si les petits pots certifiés bio sont un

meilleur pari à prendre. Je te le donne en mille : non…

Comme je te l’ai peut-être appris juste au-dessus, les fabricants sont réglementés aux mêmes normes que les agriculteurs bio.

Donc ton petit pot avec sa belle étiquette “BIO” de toutes les couleurs, il n’a aucune différence avec celui de ta voisine qui prend les premiers pots qu’elle voit passer. Oui, c’est dommage.


Bien sûr, si tu as du temps devant toi, tu peux aussi faire les pots maisons. C’est une bonne manière de contrôler ce que mange ton petit bout, tu choisis toi-même les ingrédients selon tes goûts (bio, local, sans sel, etc…)


Ça peut aussi t'intéresser : Organiser ses courses efficacement, en étant responsable


Mixer, c’est rassurer !

Le fait de commencer la diversification par des produits parfaitement lisses comme les purées permet aussi de rassurer les parents.


Je crois qu'elle a apprécié sa purée de carotte !

Quand on voit notre petit bout de 6 mois à peine, on se dit qu’il vaut mieux tout bien mixer.

Après tout, on entend sans cesse que bébé “ne sait pas mâcher de morceaux à cet âge-là”.

Bon, cette affirmation est fausse (je t’en reparle dans la partie concernant la DME), mais l’inquiétude de parent est toujours là ! Si tout le monde le dit, c’est qu’il y a une part de vérité, non ?


Avec les purées, on commence donc par des préparations complètement lisses, pour évoluer doucement vers les morceaux.



Bémol pour le budget

L’inconvénient des petits pots, si tu les achètes tout prêts, c’est leur prix.

Je n’ai pas de budget prévisionnel précis à t’apporter, mais je me suis renseignée sur internet.


J’ai trouvé comme exemple un petit lot de 2 pots Bledina. C’est une préparation basique, composée d’un seul légume. Le lot vaut 1,50€.

Si tu n’as pas d’enfant, tu peux me dire “Non mais Déborah, c’est bon, un repas moyen vaut environ 3€, tu vas pas pinailler !”. Eh bien… Si !


Si on se base sur l'article des repas type d'un enfant de Ma Petite Assiette, voilà les besoins d’un enfant de 6 mois :

J'ai créé ce visuel basé sur le tableau de Ma Petite Assiette, si tu souhaites le voir entier, tu peux cliquer sur le lien de l'article.

On compte donc environ 4 pots par jour une fois le bébé diversifié (2 le midi, 1 au goûter et 1 le soir).

C’est parti pour le calcul : 4 x 1,5 = 6€ par jour en petits pots. Quand on multiplie pour avoir le budget mensuel, on est déjà presque à 170€ !


Et tout ça sans compter le lait en poudre si bébé prend des biberons.



C’est la principale différence avec la méthode de la DME. En DME, bébé mange les mêmes éléments que ses parents, donc on fait de simples courses sans forcément rajouter de grosses quantités au début.










La DME

Déjà, pour qu’on se comprenne, tu dois savoir que cet acronyme signifie Diversification Menée par l’Enfant. Avec cette méthode, on introduit directement des aliments solides. On saute la case “purée moulinée” !


Les bons petits fruits.

Une alimentation peu connue

Cette alimentation est beaucoup plus proche de celle de l’adulte. On adapte simplement le repas parental, pour que bébé puisse mâchouiller les aliments à son rythme.


Avis aux obsédées de la propreté : il va falloir être patiente et lâcher-prise !

La DME, c’est savoir s’adapter au rythme de bébé, le laisser explorer. Donc on évite les couverts, laissons-les profiter de leurs doigts tant qu’ils le peuvent !


Evidemment, il y a des règles de sécurité à respecter :

  • Bébé doit avoir 6 mois révolus et tenir assis sans aide

  • Son dos doit être bien droit et tonique

  • Les aliments proposés doivent être de la taille de son poing fermé

  • Les morceaux ne doivent être ni trop durs, ni trop mous

  • On évite les aliments ronds, qui pourraient rouler sans prévenir


Comme pour la diversification classique, on commence avec les légumes. Pourquoi d’abord les légumes ? Simplement parce qu’en commençant par les fruits, bébé pourrait s’habituer au goût sucré, et donc bouder les légumes un peu plus fades plus tard.


Aussi, je pense qu’il vaut mieux commencer la diversification avec le repas du midi. Explorer les nouveaux aliments demande beaucoup de concentration, et on le sait bien : découvrir, ça fatigue !


A lire aussi : Le problème de la surstimulation chez les petits


Bébé apprend grâce à l’expérience

Il est primordial de laisser bébé faire tout seul. Son corps est capable d’explorer ce nouveau monde, il va évoluer en découvrant sa nourriture.

Il est donc très important de ne pas intervenir, ni de lui mettre un morceau dans la bouche. Bébé sait déjà que l’alimentation passe par la bouche, par habitude du sein ou du biberon et par mimétisme en vous voyant faire.



Un petit croc rafraîchissant !

Astuce : pour que ce moment de découverte se passe dans le calme (et sous surveillance), tu peux prendre ton repas en même temps. En passant à table avec bébé, il comprendra encore plus facilement que c’est l’heure de manger. Il prendra les aliments en face de lui et commencera à les découvrir.


Alors oui, il est possible que bébé commence à jouer avec les aliments. Il est même fort probable que cela t’agace et que tu lui dises qu’on ne joue pas avec la nourriture.

Retiens-toi ! C’est grâce au jeu et à la manipulation que l’enfant se construit. Il apprendra à reconnaître les ingrédients à travers leur couleur, leur texture, leur forme, leur goût. Ne négligeons pas le côté ludique !


Un autre avantage de laisser bébé découvrir seul, c’est qu’il apprend en même temps à décrypter son propre corps.

Par exemple, vous savez que lorsqu’il commence à s’agacer, à fermer les poings, à porter les mains à la bouche, il a faim. Tous ces signaux, il doit aussi apprendre à les reconnaître lui-même ! C’est en communiquant avec lui et en lui laissant le temps qu’il les comprendra.


Ainsi, bébé reconnaîtra aussi quand il n’a plus faim. La sensation de satiété est mieux reconnaissable quand on contrôle ce qui entre dans notre bouche. Une fois adulte, cela pourrait lui valoir moins de problèmes de surpoids (selon le Dr Stefan Kleintjes, pédiatre).


Les parents qui se lancent dans la DME ont tous une certaine crainte : j’ai nommé la fameuse fausse route.

Premier point important : cette peur est légitime. Je répète, ne te culpabilise pas si tu as l’impression que ton enfant n’y arrivera pas. Rappelle-toi seulement que tu laisses la nature faire.

Les bébés ont un très fort réflexe d’éjection. Si un morceau passe de travers lors du repas, bébé va se mettre à tousser et recracher le morceau. Dans certains cas, si le morceau est plus gros, il se peut qu’il régurgite carrément.

L’important est de ne pas paniquer. C’est peut-être impressionnant mais bébé en est capable !


Nuance à apporter : il est important que bébé n’ai jamais mangé de purées ou compotes avant de commencer la DME. En s’habituant aux textures lisses, bébé perd ce réflexe d’éjection. Il y a donc un peu plus de risques lors d’une fausse route.


Enfin, la DME apporte un grand bienfait physiologique à bébé. Dans la continuité de l’allaitement maternel, les aliments en morceaux font travailler la mâchoire, le palais, la langue et les dents (ou les gencives).


A un âge plus avancé, on a noté des avantages pour l’apprentissage des langues étrangères et, plus globalement, dans l’évolution de la dentition (moins de problèmes d’orthodontie à l’adolescence).





La diversification classique est un peu un réflexe en France, tout le monde y passe et on ne réfléchit même pas à un autre fonctionnement.

C’est un peu devenu une injonction. J’ai parfois parlé de la DME avec d’autres adultes, qui se sont tous empressés de me dire que c’était une “méthode de hippie”...

La question n’est pas de rentrer dans le moule ou d’obéir aux règles sociales. Il s’agit de nourrir nos enfants, de la manière la plus appropriée à nos valeurs et notre mode de vie que l’on puisse trouver.


Il existe aussi une autre méthode de diversification, appelée la diversification mixte. Il s’agit, tout simplement, d’un mélange entre purées et DME.

Je ne suis pas vraiment renseignée sur cette méthode, mais peut-être fera-t-elle l’objet d’un prochain article :)


Peu importe notre choix d’alimentation pour notre bébé, l’important est de toujours faire au mieux et de toujours s’adapter. Que ce soit pour les quantités ou l’introduction de nouveaux aliments, il vaut mieux se référer au ressenti parent/enfant, qu’aux nombreux (mauvais) conseils que l’on entend.


Enfin, avant de partir, je te rappelle que tu peux télécharger gratuitement ton ebook de recettes pour bébé. Il te suffit de t'inscrire par mail, tu recevras tes codes d'accès pour l'Atelier.


Tout changement demande une nouvelle organisation, je suis là pour t’aider à passer cette étape un peu plus sereinement :)

Qui suis-je ?

Salut, moi c'est Déborah !

Tu peux m'appeler Deb ;)

J'ai créé ce blog en novembre 2019, pour partager mes expériences et mon train de vie.

En lisant ma page à propos, tu verras que je suis passionnée de petite enfance. Tu trouveras donc sur ce blog quelques articles liés à l'éducation, au développement de l'enfant.

Tu pourras aussi lire sur les difficultés de la parentalité et ce qu'on appelle la matrescence. Si tu ne sais pas de quoi il s'agit, je ne peux que te conseiller ce merveilleux podcast, animé par Clémentine Sarlat, qui m'a énormément fait réfléchir sur ma place de femme et de future maman.

La Matrescence.jpg

En dehors du monde de la parentalité, tu trouveras des sujets plus légers. Organisation, développement personnel et expériences de vie font partie de ce blog, tout comme ils font partie de ma vie.

A travers ce blog, je partage la simplicité, l'authenticité. La vie d'une jeune femme, avec ses passions et ses difficultés.

Je suis là pour te faciliter la vie, pour te redonner un peu de motivation quand tu te fatigues.

Une petite fleur qui pousse sous la pluie :)

Le blog

Comment je fonctionne ?

Un nouvel article est posté tous les dimanches soirs.

Je partage mes petites joies avec toi, sur les réseaux sociaux.

En t'abonnant à ma liste privée, tu recevras par mail des bonus et ton code d'accès à l'Atelier.

Si tu as des suggestions à faire ou tout autre demande, tu peux me contacter sur mon mail :

blog@lafolleviededeb.com

Ici, on est entre copines. Donc même si tu as une question personnelle, que tu t'es posée en lisant un article, tu peux m'envoyer un mail :)

Mon Instagram

Rejoins-moi sur Instagram en cliquant ici :

  • Instagram

Mon Facebook

Rejoins-moi sur Facebook en cliquant ici :

  • Facebook

Fais moi savoir ce que tu penses

Ici tu peux m'envoyer un mail pour tout autre demande

Ton mail ne sera pas publié en commentaire

© 2019 by La Folle Vie de Deb. Proudly created with Wix.com