Slow parenting : une bulle de zen en famille

Leur laisser le temps de se construire.

On a parfois tendance à donner à nos enfants des agendas de ministre. Ils ont toujours quelque chose à faire et on se sent "mauvais parent" quand il y a des trous dans leur planning !

Seulement, on a tendance à oublier que trop d’activités, tuent les activités…

Pourquoi s’embêter à remplir le moindre espace vide du planning de nos enfants ?


En dehors même de pouvoir dire que nos enfants découvrent plein de choses, que ça les rend actifs, est-ce qu’il ne s’agirait pas là de se prouver à soi-même que l’on est un bon parent ?

Pourquoi est-ce que dans l’inconscient collectif, la case “bonne mère” serait cochée uniquement si l’enfant participe à 5 ateliers différents ? Le tout en prenant part à un groupe d’enfants de son âge, “histoire qu’il ne devienne pas sauvage” ?!


Grand Dieu, que cette définition serait réductrice ! En plus ça ne ferait que rajouter de la charge mentale aux parents, notamment à la mère puisque notre société veut que ce soit la mère qui gère l’éducation et les activités.



D’ailleurs, je vais en profiter pour te rappeler (ou t’apprendre) la définition de ce que nos amis anglais appellent le parenting : c’est tout simplement l’apprentissage de la vie de parent.

Parce qu’éduquer un enfant, ce n’est pas inné (non, sérieux ?!) et que les français ont tendance à essayer d’appliquer une idée préconçue. Comme on essaierait de reproduire la bonne vieille recette de mamie.

Les anglophones ont plutôt tendance à échanger sur leur manière d’éduquer leurs enfants, à comparer ce qu’ils trouvent constructif ou non. C’est ce cheminement que l’on appelle le parenting.



Un mode de vie repensé

Le calme d'une balade en nature.

La slow life se démocratise de plus en plus en France ! C’est un mode de vie qui m’attire particulièrement et que j’essaie personnellement d’appliquer au quotidien.


C’est, tout simplement, l’idée de ralentir le rythme. L’opposé total du métro-boulot-dodo.

Les personnes qui appliquent la slow life partent souvent du principe que le temps est un luxe, même parfois plus précieux que l’argent.


On prend le temps de s’écouter, de créer, de s’amuser, de développer des compétences. Ou même de ne rien faire ! C’est une philosophie qui se rapproche du hygge danois, je trouve.


Tu l’auras compris, pour coller à ce mode de vie il est préférable d’apprendre à libérer ton agenda (et/ou celui de tes enfants) pour profiter du temps libre. L’idée est de prioriser les relations aux autres et à soi-même, plutôt que de remplir son cerveau de futilités.


Je peux te donner des activités à creuser si tu souhaites t’ouvrir à la slow life :

  • la méditation

  • les balades en pleine nature

  • le journaling (tu peux lire mon article sur la gratitude ici)

  • les activités manuelles

  • faire de courtes pauses régulièrement au travail

D’ailleurs, si tu découvrir cet univers, je ne peux que te conseiller de suivre Cécile du compte instagram @prioriser_et_profiter. C’est, pour moi, l'enchanteresse de la slow life en France !



L’adapter à l’éducation

L'insouciance et la bienveillance des enfants me surprendra toujours !

Pour en revenir à l’éducation, le slow parenting c’est prioriser le calme familial dans un monde où tout va bien trop vite. C’est se créer une bulle, un cocon, en parallèle du rythme de vie imposé par notre travail ou l’école des enfants.


Que tu sois déjà ancrée dans la slow life (ou pas) importe peu. Tu peux très bien apprécier vivre à 100 à l’heure, t’imposer tous les jours de nouveaux défis. C’est ok, tant que tu l’as choisi et que tu le vis bien. Sinon, tu peux lire mon article sur comment faire le point, qui devrait t’aider à y voir plus clair.


En revanche, pour l’enfant ce n’est pas toujours évident d’avoir ce rythme de vie. Ils n’ont pas besoin d’avoir une activité différente tous les jours pour découvrir le monde. Et découvrir, c’est épuisant !

Non, l’enfant de cette maman que tu croises à la sortie de l’école n’est pas “plus intelligent” que le tien, juste parce qu’il cumule des leçons de piano, du sport, de la lecture, de la pâtisserie et une sortie au cinéma toutes les semaines !


Je te laisse ici un article très intéressant sur les conséquences d’un rythme trop soutenu pour un enfant. Je m'excuse pour le lien Doctissimo, mais je trouve l’article plutôt bien fait.


Je ne pourrais que te conseiller de réduire l’agenda de ton enfant à 1 ou 2 activités à l’extérieur par semaine.

Déjà, ça fera du bien à ton portefeuille ! Ensuite, l’enfant a besoin de découvrir son espace de vie avant de découvrir le reste du monde.

Apprendre à faire un gâteau sera plus enrichissant pour lui que de lui imposer de faire du théâtre ! Tout simplement parce qu’au théâtre il apprend seulement à s’exprimer (ce qui est déjà super, hein) alors qu’en faisant un gâteau en famille il remplira son réservoir d’amour, il apprendra à communiquer, il découvrira les textures et sera fier de goûter sa création, une fois sortie du four.



Bébé choisit son jeu selon ses envies et ses besoins.

Ensuite, réduire l’agenda de ton petit bout créera forcément des moments de temps libre, qu’il pourra utiliser comme bon lui semble. Tu pourras lui proposer un petit jeu en famille, ou il pourra tout simplement jouer seul.


Le jeu libre est primordial pour le développement de l’enfant. Je t’en parlais déjà dans mon article sur la surstimulation chez l’enfant. En jouant seul avec ses jouets, l’enfant stimule son imagination et développe ses propres centres d’intérêt.

Si il est dans sa phase “cuisine”, il ira de lui-même jouer à la dînette et faire comme s’il te préparait le repas. Il se construit et se développe avec les activités qu’il affectionne, il se connecte à son intérieur.


Aussi, de manière générale, imposer moins d’activités à l’extérieur te permettra de passer plus de temps avec lui. Tu auras donc plus d’occasions de tisser un lien très profond avec ton petit bout. Une simple discussion à table peut déjà faire beaucoup, alors imagine si tu peux lui consacrer 1 heure en famille !


Mettre en place des moments en famille ne veut pas dire se prendre la tête pendant des heures. Un moment en cuisine, une partie de foot, un joli coloriage ou du jardinage seront autant de magnifiques souvenirs que vous pourrez créer avec eux (on n’oublie pas de prendre des photos !). Le plus important reste la spontanéité du moment. Créer une relation de confiance, de bienveillance n’a pas de prix.





Se poser fait toujours du bien, que l’on ai 5, 25 ou 55 ans. Peu importe notre âge, les bienfaits de la slow life sont immenses.

Je te recommande de t’essayer à la méditation ! Je l’ai découverte récemment et elle m’apporte un calme que je suis très heureuse de retrouver. En plus, il existe des méditations adaptées aux petits.

Qui suis-je ?

Salut, moi c'est Déborah !

Tu peux m'appeler Deb ;)

J'ai créé ce blog en novembre 2019, pour partager mes expériences et mon train de vie.

En lisant ma page à propos, tu verras que je suis passionnée de petite enfance. Tu trouveras donc sur ce blog quelques articles liés à l'éducation, au développement de l'enfant.

Tu pourras aussi lire sur les difficultés de la parentalité et ce qu'on appelle la matrescence. Si tu ne sais pas de quoi il s'agit, je ne peux que te conseiller ce merveilleux podcast, animé par Clémentine Sarlat, qui m'a énormément fait réfléchir sur ma place de femme et de future maman.

La Matrescence.jpg

En dehors du monde de la parentalité, tu trouveras des sujets plus légers. Organisation, développement personnel et expériences de vie font partie de ce blog, tout comme ils font partie de ma vie.

A travers ce blog, je partage la simplicité, l'authenticité. La vie d'une jeune femme, avec ses passions et ses difficultés.

Je suis là pour te faciliter la vie, pour te redonner un peu de motivation quand tu te fatigues.

Une petite fleur qui pousse sous la pluie :)

Le blog

Comment je fonctionne ?

Un nouvel article est posté tous les dimanches soirs.

Je partage mes petites joies avec toi, sur les réseaux sociaux.

En t'abonnant à ma liste privée, tu recevras par mail des bonus et ton code d'accès à l'Atelier.

Si tu as des suggestions à faire ou tout autre demande, tu peux me contacter sur mon mail :

blog@lafolleviededeb.com

Ici, on est entre copines. Donc même si tu as une question personnelle, que tu t'es posée en lisant un article, tu peux m'envoyer un mail :)

Mon Instagram

Rejoins-moi sur Instagram en cliquant ici :

  • Instagram

Mon Facebook

Rejoins-moi sur Facebook en cliquant ici :

  • Facebook

Fais moi savoir ce que tu penses

Ici tu peux m'envoyer un mail pour tout autre demande

Ton mail ne sera pas publié en commentaire

© 2019 by La Folle Vie de Deb. Proudly created with Wix.com